Aide à la création d’entreprise : 5 solutions pour booster mon projet pro ! 

Vous souhaitez démarrer une activité professionnelle et créer votre entreprise ? Découvrez les 5 aides principales pour la création d'entreprise en France !
aide creation entreprise - une femme debout devant son espace de travail avec une tasse de café à la main

Ça y est, vous vous lancez dans la création de votre entreprise ! Votre projet est bien défini, vous avez en tête un business plan qui tient la route et vous êtes sur les rails d’une réussite assurée. Seulement voilà. Créer son entreprise, ça a un coût. Et on n’a pas toujours les ressources financières pour concrétiser son projet professionnel. Que ce soit pour s’équiper avec du (bon) matériel, avoir des outils de gestion d’activité performants, louer un local,… les coûts sont variés.

Pas de panique, à nouveau Organilog vous donne toutes les clés pour réussir ! Savez-vous qu’il existe des aides à la création d’entreprise ? Découvrez-les ! 

Entreprendre ou reprendre une entreprise ? 

Que vous soyez entrepreneur ou repreneur d’une entreprise, il existe des aides pour les deux cas de figure. Dans l’un vous partez de zéro, dans l’autre vous avez déjà quelques fondations, à vous d’évaluer à quel point il faut reprendre la société. 

Quoiqu’il en soit pour créer ou reprendre une entreprise, il vous faudra nécessairement une enveloppe financière ! Vous pouvez vous adresser à des structures bancaires pour contracter un emprunt, vous pouvez aussi piocher dans votre épargne, mais vous pouvez également faire appel aux aides à la création d’entreprise.

Ces aides sont destinées autant à la reprise qu’à la création ! Tour d’horizon des coups de pouce financiers qui pourront vous aider…

Le Nacre : le nouvel accompagnement pour la création ou la reprise d’entreprise

Le Nacre est une aide de l’État (et plus particulièrement de la Région) qui vous aidera à démarrer votre projet. Il vous permettra de monter le projet, de le structurer financièrement et il sera un coup de pouce agréable pour le démarrage de votre activité.

Pendant 3 ans, vous serez accompagné par un organisme conventionné après avoir signé un contrat d’engagement. 

Pour pouvoir prétendre à cette aide à la création d’entreprise vous devez remplir certaines conditions : 

  • être bénéficiaire de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) ou de l’allocation de sécurisation professionnelle (ASP)
  • ou être bénéficiaire du RSA ou de l’allocation de solidarité spécifique (ASS)
  • ou encore être demandeur d’emploi non indemnisé, inscrit sur la liste des demandeurs, depuis plus de 6 mois au cours des 18 derniers mois
  • avoir entre 18 et 25 ans (29 si vous êtes reconnu comme personne handicapée)

D’autres situations sont éligibles au Nacre. Plus d’informations sur le site du Gouvernement.

L’Acre : l’aide à la création ou à la reprise d’une entreprise

Tout comme le Nacre, l’Acre est un dispositif d’aide à la création ou à la reprise d’une entreprise. Pour aider les entrepreneurs à démarrer leur activité, elle les exonère en partie des charges sociales durant la première année.

Concrètement, si vous créez votre entreprise de réparations et maintenance, par exemple, au lieu d’avoir un taux de cotisations sociales égal à 21,2 %, celui-ci sera ramené à 10,6 %. 

L’Acre est destinée aux personnes affiliées au régime général de la sécurité sociale.

L’Arce : l’aide à la reprise ou à la création d’entreprise

Les aides à la création d’entreprise sont diverses et variées et s’adressent à tout type de public. L’Arce, quant à elle, concerne les créateurs et repreneurs bénéficiaires de l’ARE (Aide au Retour à l’Emploi) ou de l’ASS (Aide de Solidarité Spécifique). 

En tant que porteur de projet indemnisé par Pôle Emploi, 2 choix s’offrent à vous pour monter votre entreprise : 

  1. Demander l’Arce qui correspond à un versement de 45 % du montant total de vos droits à l’ARE
  2. Demander le maintien des allocations chômage comme complément de revenu

Cette aide financière vous permet d’amortir les premiers coûts liés à la création de votre entreprise, que ce soit l’inscription au RCS, des formations, l’achat du matériel, etc. 

Le Cape : le contrat d’appui au projet d’entreprise

Le Cape est destiné à celles et ceux qui ont un projet de création d’entreprise (ou de reprise d’entreprise). Il permet notamment d’obtenir des moyens pour mener à bien ce projet, que ce soit sur le plan matériel ou financier.

Ce contrat rassure les créateurs avec une étude de faisabilité, pour qu’ils soient certains que leur projet est viable. Au-delà de cette étude, il vous accompagne dans la mise en place des conditions de réalisation et dans les actes préparatoires à la création de votre entreprise.

Le Cape est aussi un appui au développement de votre activité. Il a une durée d’un an, renouvelable deux fois. Il est destiné aux porteurs de projets (exceptés les salariés à temps plein) ainsi qu’aux dirigeants d’entreprises associés uniques d’une EURL ou d’une SASU.

Le prêt d’honneur

En tant que créateur d’entreprise, vous avez d’autres aides existantes. Le prêt d’honneur vient en complément de votre apport financier. Il vient rassurer la banque lorsque vous demanderez à faire un emprunt en renforçant votre dossier.

Le prêt d’honneur est sans intérêts de remboursement, ni garantie. Comme son nom l’indique, vous vous engagez à rembourser “sur l’honneur” la somme prêtée.

Cette somme s’obtient via 2 organismes en France : 

  • Initiative France
  • Réseau Entreprendre

Évidemment, ce prêt est accordé après examen par un comité du projet.

En moyenne, le montant des emprunts octroyés s’élève à 9 700 € pour Initiative France, et 29 000 euros pour le Réseau Entreprendre. Toutefois, les sommes peuvent aller jusqu’à 50 000 €.

D’autres solutions existent

Les aides à la création d’entreprise citées ci-dessus ne sont pas les seules pour vous aider à concrétiser votre projet. 

L’État peut vous accorder des déductions et allègements fiscaux ou un crédit d’impôt. Les Régions ont également des fonds à allouer pour aider les créateurs d’entreprises. 

Où me renseigner ?

Le mieux reste encore de vous rapprocher des organismes compétents et officiels pour recueillir toutes les informations nécessaires à votre projet. Informez-vous sur les aides publiques auprès de l’URSSAF, par exemple, ou encore au Pôle Emploi de votre ville. Les Mairies peuvent aussi vous répondre et vous aiguiller sur le type d’aides auxquelles vous pouvez prétendre selon votre situation.

Restez informé sur la gestion d'interventions...
ne manquez rien !

Recevez la newsletter de Organilog pour prendre de l’avance

Le logiciel de gestion d'interventions le plus complet du marché

Organilog est un outil web qui permet de centraliser son activité au sein d’une interface unique. Planning, contrats, rapports d’interventions, facturation…

Articles récents

Découvrez le logiciel Organilog

L'outil de gestion d'interventions le plus complet du marché.

Recevez les dernières actus

La gestion d'intervention évolue sans cesse

Rejoignez la newsletter pour ne rien manquer

Téléchargez gratuitement

Votre fiche d'intervention

Modèle de fiche d'intervention